Remboursement des tests HPV

A partir du 1er avril 2020, la détection des papillomavirus humains (HPV) oncogènes est remboursée par l’Assurance maladie pour les femmes de 30 à 65 ans. Le dépistage, individuel ou organisé, du cancer du col de l’utérus pourra donc se faire par biologie moléculaire, en première intention, pour rechercher la présence de génomes des HPV oncogènes. Aujourd’hui, les techniques de biologie moléculaire présentent l’avantage d’être plus sensibles que la cytologie, qui était remboursée en première intention jusqu’à présent.

Lien vers le décret : Cliquer ici